logo
homeAccueil > > Trichromie
 

Actualités cinématographiques

 
 

1912 : Deauville-Trouville, la plage et le front de mer


1912 : Venise, reine de l'Adriatique 



Trichromie

1912 – Et la couleur fut 
2 heures - Collection Gaumont

Pour obtenir la couleur, on a dans un premier temps, colorié les images une par une. Le procédé trichrome mis au point par la Société des établissements Gaumont représentait un gros progrès mais au prix d’une lourdeur matériel qui a limité son exploitation.

Ce procédé, breveté en 1911, présenté au public en 1912, utilisait une caméra spéciale à trois objectifs coupés superposés, munis chacun d’un filtre vert, rouge et bleu. Le système optique utilisé pour la projection était semblable à celui du projecteur avec les mêmes filtres. L’objectif central était fixe et les deux autres, inclinables, de façon à assurer sur l’écran une bonne superposition additive des trois images élémentaires.

Les films utilisant cette technique firent l’objet d’une présentation régulière de 1913 à 1914 dans une salle spécialisée, au 8, faubourg Montmartre, sous le nom de Gaumont Color. Après la guerre, son exploitation reprit sur l’écran de Gaumont Palace  avec notamment un reportage sur le Défilé de la Victoire (1919) qui obtint un grand succès. D’autres programmes courts furent projetés ainsi pendant deux ans environ puis le procédé fut abandonné. Il présentait en effet un certain nombre de défauts : il nécessitait un appareillage complexe, encombrant, et des réglages délicats ; il exigeait une lumière importante à la prise de vues comme à la projection. Enfin, il était difficile de faire coïncider exactement les points de vue de trois objectifs distincts.

Les documents conservés datent de 1912 et sont exceptionnels.