logo
homeAccueil > > Pathé
 

Actualités cinématographiques

 
 

1915 : soldats jouant aux cartes 

1936 : réfugiés espagnols

Paris, 1959 : salon des arts ménagers

1969 : équipage d'Apollo XI


Pathé Journal

1896-1981 : Petits et grands événements du XXème siècle
650 heures - Collection Pathé

Dès 1896, la société Pathé s'intéresse à l'actualité, proposant des sujets tournés sur le vif ou reconstitués, comme la Révolution russe de 1905 ou l'affaire Dreyfus.

Il faudra attendre 1909 pour saluer la naissance du Pathé Journal, un genre nouveau, aussi apprécié qu'imité à travers le monde. Grâce à ses filiales étrangères c’est un panorama mondial que propose rapidement le "PJ".

Les opérateurs Pathé sillonnent le monde pour filmer des images inédites et témoignent du premier conflit mondial au sein du service cinématographique des Armées.

L’après-guerre filme les héros, la mode nouvelle, les audaces et les avancées techniques : l'exploit de Charles Lindbergh devient ainsi un événement "médiatique" mondial.

Dans les années trente, les opérateurs Pathé sont en première ligne, ramenant des images saisissantes de la guerre d'Éthiopie et de la guerre civile espagnole.

De 1940 à 1942, Pathé produit, en collaboration avec Gaumont, les actualités diffusées dans les salles de la zone sud. Les images  du Pathé Journal de Marseille constituent un précieux témoignage sur la période de la collaboration de la France de Vichy avec les occupants.

Le Pathé Journal édite son premier numéro d’après guerre en janvier 1946. Afin de relancer son édition la firme au coq raffermit sa politique éditoriale, négligeant les petits faits, les dépôts de gerbes et les événements locaux au profit de grands sujets traités dans un esprit plus "magazine". Le Pathé magazine naît ainsi au milieu des années 60.

De plus en plus nombreux devant leur petit écran les téléspectateurs perdent progressivement le goût des actualités cinématographiques.

En avril 1975, Gaumont et Pathé s’unissent dans un dernier titre commun "Gaumont Pathé Magazine" mais ne retardent l’échéance que de quelques mois. Pathé cinéma se retire du titre en janvier 1976. Les opérateurs arrêtent définitivement de tourner en 1981.